Face au Cancer
Ouvrir une sessionX
»Mot de passe oublié?
Vous n'êtes pas membre? S'inscrire
sherry
May
07
L’épreuve émotive : partagez votre histoire

J’étais seule dans ma chambre d’hôpital quand mon médecin est entré accompagné de deux collègues. Il venait m’annoncer que j’avais un cancer ovarien agressif. La tumeur, disait-il, grandissait rapidement et d’autres tumeurs entouraient mon cœur. Je n’en croyais pas mes oreilles quand il m’a dit que je serais chanceuse si je me rendais au nouvel An – qui n’était que dans trois mois.

C’était il y a plus de 24 ans.

Ma mère était décédée du cancer seulement quelques mois avant mon diagnostic, mais je dois dire que je n’avais pas vécu le véritable impact d’un diagnostic de cancer avant qu’on me dise : « Vous avez le cancer ». En ce soir d’automne, une angoisse et une sensation de choc m’avaient envahie comme si on venait de m’annoncer une condamnation à mort. Ma mère venait de perdre sa propre lutte. La colère qui s’est alors manifestée en moi a nourri ma détermination à défier les probabilités et j’ai trouvé ce que j’appelle « l’autre face » du cancer.

Le cancer a bien changé depuis ce jour. Vingt-deux ans après le lancement de Belle et bien dans sa peau, le développement d’un remède contre le cancer demeure toujours un objectif, mais la science connaît des progrès en matière de prévention, de détection et de traitement qui ont fait une profonde différence dans la vie de plusieurs. Les taux de mortalité liés au cancer ont reculé de façon importante depuis les sommets atteints dans les années 1980, époque où j’apprenais mon propre diagnostic de cancer ovarien de stade IV. Aujourd’hui 63 % des Canadiens vivront au moins cinq ans après leur diagnostic.

Grâce à ces progrès, le nombre de Canadiens vivant avec le cancer continue de croître, ce qui met de plus en plus à l’avant-scène les problèmes entourant la survie. Depuis dix ans, près de 1 million de Canadiens ont survécu à un cancer et plusieurs, comme moi, sont survivants depuis plus longtemps encore. D’ici à 2030, on estime que le nombre de survivants aura plus que doublé et plus ces chiffres grandiront, plus il y aura de gens ayant une expérience à vie avec le cancer et ils seront confrontés à des défis sociaux et émotifs.

Malheureusement, les soins pour contrer les difficultés sociales et émotives causées par le cancer n’ont pas progressé au même rythme que la médecine qui prolonge nos vies. Si les effets physiques du cancer sont plus apparents, les effets sociaux et émotifs, ceux qui ne se voient pas, comme l’anxiété, la peur, la dépression, l’isolement et l’altération de soi demeurent tout aussi traumatisants et dommageables. Quand la maladie est traitée sans tenir compte de la personne dans son ensemble, un aspect crucial des soins du cancer est oublié, un aspect qui pourrait grandement améliorer la qualité de vie.

Aujourd’hui, je me passionne à aider les femmes atteintes de cancer à prendre en main avec confiance, espoir et soutien tous les aspects que peut avoir leur maladie. Je travaille en tandem avec une équipe dévouée pour assurer l’accès à Faceaucancer.ca et à Belle et bien dans sa peau, deux programmes nationaux gratuits qui aident les femmes atteintes de cancer, ainsi que ceux qui les appuient, à trouver le soutien social et émotif leur permettant de vivre avec une maladie qui peut littéralement faire basculer leur vie. Je peux affirmer que mon travail représente pour moi beaucoup plus qu’une carrière, c’est une vocation. De procurer du soutien à toutes ces femmes a un sens profond pour moi.

Il est de plus en plus important de soigner corps, âme et esprit les personnes atteintes d’un cancer et c’est pourquoi nous explorons de nouvelles avenues cruciales et stimulantes pour appuyer toutes ces femmes, qui sont nos mères, sœurs, filles et amies. Nous lançons un nouveau projet qui vise à aider les femmes à trouver du soutien pour faire face aux défis visibles et invisibles causés par le cancer. Et nous avons besoin de votre aide. Je travaille avec une bonne amie et membre du comité consultatif de la santé, Marilyn Hundleby, Ph.D., pour créer une ressource qui procurera des connaissances, de l’inspiration et des idées pour gérer les effets parfois surprenants du cancer sur le plan social et émotif. Ce livre sera le deuxième que je coécrirai avec Marilyn, et je suis enchantée de partager sa sagesse, car elle possède une vaste expérience en tant que psychologue clinicienne en soins psychosociaux pour personnes atteintes de cancer.

Voici où vous entrez en jeu : expliquez-nous ce qui vous a aidé à gérer ou surmonter vos difficultés sociales et émotives durant votre expérience de cancer. Par exemple, lorsque je suivais mon traitement, j’ai eu recours à l’imagerie guidée pour m’aider à visualiser le cancer qui se retirait de mon corps. Aujourd’hui, la phase de traitement est derrière moi, mais j’utilise les mêmes exercices de méditation pour gérer la peur de la récurrence : j’imagine des petites souris blanches voyageant dans mon corps, dévorant les cellules cancéreuses. J’ai aussi trouvé que de simples postures de yoga et des étirements étaient bénéfiques pour mes nerfs gravement endommagés et pour la neuropathie qui m’oblige à porter un appareil orthopédique pour les jambes.

Qu’est-ce qui vous a aidé pendant votre épreuve? Nous aimerions partager les approches de chacun et les techniques qui vous ont permis de vous prendre en main dans votre processus de guérison afin d’avancer de manière positive et significative.

Voici quelques questions auxquelles répondre lorsque vous partagerez votre histoire :
- Quel type de cancer aviez-vous ou avait la personne proche de vous? (Si votre histoire est celle d’un aidant, n’oubliez pas de mentionner quel est votre lien avec la patiente.)
- Quel a été votre plus grand défi émotif durant cette épreuve?
- Quelle technique, approche ou activité vous a aidé à gérer ou à surmonter ce défi émotif?
- Comment avez-vous incorporé (ou incorporez-vous) cette pratique dans votre quotidien?

N’hésitez pas à inclure tout autre aspect de votre histoire qui permettra de dépeindre un portrait complet de votre expérience (maximum 500 mots). Envoyez-moi votre histoire à  thecancerjourney@CCTFAfoundation.ca. Elle pourrait faire partie de notre nouveau livre et aider d’autres personnes à composer avec les effets sociaux et émotifs causés le cancer.

Ma reconnaissance la plus sincère à chacun de vous,

Sherry


← préc. suivant →

Commentaires
comments powered by Disqus
sherry
sherry
Membre depuis
sep 14, 2010

As a long-term ovarian cancer survivor, I am thrilled that cancer that once threatened my life is gone from my body.  Even now, two decades after my diagnosis, I am reminded daily of the impact of cancer on my life.  I know without a doubt, that because of the positive support I received, my spirit rallied to see me through the most challenging of times.  As the Executive Director of the CCTFA Foundation, I couldn’t be more proud of the opportunity to support women with cancer through Look Good Feel Better and Facing Cancer Together.

Plus »
L'autre face du cancer commentaires
Catégories :
Archives
Marqueurs

Aucun marqueur